A propos de ce Blog

nEWS.png

 

 

Petit mot de présentation de ce blog qui pourrait répondre à tes questions :

 

Un blog – pour qui ?

 

Pour toute personne qui aime enrichir son propre horizon, en en découvrant de nouveaux. Appelez ça « développement personnel » si vous voulez. Pour moi, cela s’appelle « voyager » !

 

noah-buscher-175473.jpg

 

De quoi est-il question dans ce blog ?

 

De tout ce qui me touche de loin ou de près. Les grandes lignes directrices étant les 5 suivantes :

 

Authenticité, Quotidien, Spiritualité, Relations et Voyages.

 

wynand-van-poortvliet-42130.jpg

 

En quoi ce blog se différence-t-il des avalanches d’informations dont nous sommes déjà bombardés ?  

 

Mon rêve est que ce blog ne soit pas un monologue, mais un dialogue avec toi, mon lecteur. Je me permets de te tutoyer, car je recherche cette proximité avec toi. Ces textes que tu liras sur mon blog te donneront la possibilité de réfléchir à ta vie et de m’en parler à ton tour, si le cœur t’en dit. Il sera en quelque sorte une plateforme d’écoute écrite. Je me réjouis sincèrement de découvrir ces horizons qui sont les tiens !

 

philipp-kammerer-337759.jpg

 

 

Et même si tu n'as pas le temps ou l'énergie d'interagir avec moi, je suis assez ambitieuse pour espérer que certains éléments que tu liras ici continueront à trotter dans ta tête et feront leur petit bout de chemin dans ta vie !

 

Mais d’où est-ce que tu tiens tes magnifiques photos ?

 

Les 99% des photos que j’utilise viennent du site incroyable www.unsplash.com où des artistes comme toi et moi mettent gratuitement leurs chefs-d’œuvre à disposition. A découvrir absolument !

 

 

 

A quoi dis-je OUI en m’inscrivant à ton blog ?

 

Je publierai en moyenne un article toutes les deux semaines. Tu recevras alors dans ta boite e-mail une sorte de « mini-newsletter », lue en une minute, top-chrono. Elle te permettra d’aller directement lire la nouveauté, ou de t’agender un moment de lecture sympathique plus tard, autour d’une tasse de thé.

 

aliis-sinisalu-70432.jpg

 

 

Bienvenue sur mon Blog !

IMG_20170826_183741_797.jpg

Bienvenue sur mon blog ! Je suis ravie que tu sois là ! Peu importe si c’est parce que tu me connais déjà, ou parce que tu es arrivé(e) là un peu par hasard, au fil des clicks, sache que je suis réellement enthousiaste de ta présence ! Mon seul regret, c’est que cet écran devant ton visage, ce ne soient pas mes yeux et mes oreilles, parce que figure-toi que j’adorerais te voir et t’entendre, pour faire ta connaissance aussi !

Ma foi, les choses étant ce qu’elles sont, je vais être obligée de parler de moi d’abord. (C’est le comble, pour quelqu’un qui préfère écouter, de se lancer dans un blog !)

 

vélo artistique

Je m’appelle Salomé, j’aime passionnément la vie, les pastèques et le soleil, je déteste tous les bruits qui s’apparentent à celui des ongles sur un tableau noir (mon four, lorsqu’on y glisse une plaque trop rapidement, par exemple). J’ai une petite tribu incroyable, composée de mon mari et de nos 3 enfants (pour l’instant) et j’ai le bonheur d’exercer le plus beau des métiers : coach !

Pourquoi est-il question d’horizons, dans mon blog ? 

 

horizon bleu

Je parie que lorsque tu entends le mot « horizon », tu penses à cette ligne horizontale qui fend le paysage en deux, au loin. Moi aussi. Mais j’y vois bien plus encore. Un horizon, c’est quelque chose que tu n’aperçois que lorsque tu redresses ta tête, lorsque tes yeux visent le large, et que tu décides véritablement de regarder. Tu sens ta respiration devenir plus profonde, plus consciente, lorsque tu regardes l’horizon ? L’équilibre qui en découle dans ton corps et dans ton cœur ?

 

gambler_94-311466.jpg

Si tu le veux bien, c’est à cela que mon blog servira : à te donner un regard nouveau sur des grandes et des petites choses, à t’inviter à respirer profondément et à t’aider à redresser ta tête pour regarder où tu vas. Le tout, je l’espère, en te faisant sourire par-ci et par-là. (Ah oui, l’humour est une autre chose que j’aime passionnément !)

 

Laisse-moi te parler un peu de mes horizons du moment :

 

Le lancement de ce blog l'année dernière était une réelle aventure pour moi. Une de celles qui vous empêchent de dormir après 5 heures du matin et pour laquelle vous êtes ravis de vous lever d’un bond du lit sans même jamais avoir lu le fameux bestseller miracle morning ! (Ceci dit, il doit être génial, vu le nombre de vies qu'il a transformées !)

Je le porte dans mon cœur, ce blog, un peu comme j’ai porté dans mon ventre mes trois enfants : avec un sentiment d’anticipation extatique, mêlé par moments à des sensations de nausées (« Comment, mais comment je vais y arriver ?!? ») et avant tout, avec une espèce de boule de feu appelée « joie » au fond des tripes.

rana-sawalha-364253.jpg

 

Un autre horizon qui s'est profilé dans ma vie est celui du voyage. En effet, nous venons de vivre une expérience inoubliable qui nous a menés tout au tour de la planète en famille. Tu en découvriras plus dans mes articles intitulés "Thaïlande, Laos, Nouvelle-Zélande et Californie" !

 

Un dernier horizon dont je vais te parler est un des plus importants dans ma vie : les gens, tout simplement. Ce qui me touche profondément, ce qui me donne le goût à l’existence, ma passion intime, ce sont les vies des êtres humains que j’ai la chance de rencontrer. Des vies simples et ordinaires, mais qui cachent chacune un mystère divin que je me plais à dévoiler. Chaque personne que je croise a le potentiel de me surprendre et d’attiser ma curiosité. Les histoires de vie aussi différentes et nombreuses que les étoiles dans le ciel, voilà ce qui me met au large, la tête redressée, le nez au vent, le regard fixé vers l’avant, à la découverte de cette personne en face de moi.

 

allef-vinicius-115775.jpg

 

Alors crois-moi, je serais ravie que tu me laisses un post, et que tu me parles un peu de toi ! Quels sont les horizons qui se profilent dans ta vie en ce moment ?

 

 

 

Nouvelle-Zélande : 2e partie

20180422_094535.jpg

Quel est le lien entre l’Ovomaltine et l’abonnement demi-tarif ? Eh bien, les deux sont une preuve que la tête et le cœur de la famille Valiton se préparent gentiment à leur retour en Suisse ! Effectivement, ce genre de mots n’a plus traversé notre bouche depuis quelques mois, et voilà que tout à coup, nos réflexions et discussions commencent à dessiner les contours de notre vie en Suisse.

Alors que nos pieds foulent les feuilles mortes de Nouvelle-Zélande et que les champs ont remplacé leur jolie robe vert clair contre un manteau brun, nous nous apprêtons à rejoindre l'hémisphère nord où le printemps élimine les dernières traces de l'hiver. Décidément, c'est le monde à l'envers !

Autre anecdote intrigante : avec Jérémie, on s'est offert une escapade en amoureux  (vive les baby-sitters, même à l'étranger !). On a escaladé un chemin qui nous a menés au sommet d'une chute d'eau vertigineuse, les Wairere Falls. Chose étrange, arrivés en-haut, nous n'avons pas vu l'eau tomber, mais l'eau remonter en rafales ! J'avais de la peine à garder les yeux ouverts, c'était comme une douche gigantesque qui m'arrivait depuis le bas ! Inoubliable, comme sensation.

IMG-20180423-WA0009.jpg

 

Mais une chose après l’autre !

 Mon dernier article portait sur le couple – et je m’étais permise de solliciter ton aide pour mon travail de recherche. J’ai été abondamment récompensée pour mon audace, puisque pas moins de 40 couples (tout rond !) ont répondu présent à ma demande !

graeme-nicholl-408376-unsplash.jpg

J’ai terminé mon travail de recherche avec les félicitations du jury qui trouvait intéressant ma démarche de ne pas baser ma recherche sur des bouquins, mais sur des gens. Je n’aurais pas pu le faire sans toi, sans vous ! Alors du fond du cœur, un immense MERCI à tous ceux qui ont répondu à ma question : « A quoi ça ressemble, l’amour, chez vous ? »

 

Au départ, je pensais simplement publier mon travail en anglais sur ce blog. Mais vu la richesse de chaque histoire d’amour que j’ai reçue, j’ai décidé de les publier en français, à raison d’environ 10 histoires à la fois, étalées sur 4 articles. (Je ne publierai bien entendu que les histoires des couples qui me donneront expressément leur accord ! D'ailleurs, si tu fais partie de ceux-là, fais-moi signe, ça me facilitera beaucoup la tâche !)

georgia-de-lotz-527805-unsplash(1).jpg

 

Ça sera en quelque sorte mon cadeau du printemps pour toi : une collection de pépites d’or tirées d’histoires vraies. Et tout cela, dès mon retour en Suisse, où la connexion internet me permettra de le faire sans m’arracher les cheveux… :-)

 

Mais avant ça, je tiens à te révéler que notre séjour ici en Nouvelle-Zélande a été une expérience déroutante !

john-towner-117317-unsplash.jpg

Nous avons trouvé tellement plus que ce que nous étions venu chercher… Pensant faire cette école pour recevoir quelques outils supplémentaires dans le domaine du couple, afin de devenir des personnes de ressources pour d’autres, voilà qu’on a été confrontés à nos démons intérieurs, à des schémas de pensée pourris à la racine- qui amenaient des fruits pas moins pourris dans notre relation,  et à des blessures intérieures dont on ignorait jusqu’à l’existence. Je ne vais pas rentrer plus dans les détails pour l’instant – tout cela est encore bien trop frais pour nous.

Tout ce que je peux te dire, c’est qu’on a eu l’impression d’être entre les mains d’un Chirurgien hors-pair, qui sait parfaitement ce qu’Il fait et qui orchestre minutieusement le timing et les événements afin de mener à bien son opération à cœur ouvert.

piron-guillaume-492639-unsplash.jpg

Concrètement, cela ressemblait à des bombes qui jaillissaient de nulle part, suivies de longues nuits blanches à revisiter le passé, à mettre des choses à plat, à essayer de mieux comprendre l’autre, à pleurer à chaudes larmes et à apprendre à se pardonner encore et encore. Au milieu de tout ça, paradoxalement, on avait l’impression de vivre une deuxième lune de miel – après 9 ans de mariage.

Tout cela n’aurait simplement pas été possible sans cette école, sans les sujets abordés dans les cours, et sans l’encadrement très professionnel de nos responsables (qui sont d’ailleurs des thérapeutes de couples – le luxe !). Bref, je suis tellement reconnaissante d’avoir emprunté ce chemin jusqu’à l’autre bout du monde – et d’y avoir découvert une face cachée de notre couple. On en ressort fragilisés, certes, mais tellement plus capables de s’aimer en vérité. Le fameux dicton « On n’aime que ce que l’on connaît » a pris une toute nouvelle signification pour moi !

20180312_202021(1).jpg

 

Je ne vais pas rallonger cet article – juste te dire en quelques lignes que nous prendrons l’avion ce soir (26 avril) pour San Francisco où nous arriverons le 26 avril également, mais le matin ! (Wow, on vivra la même journée deux fois !)

De là, nous allons parcourir un bout de la Californie en camping car avec nos précieux amis Patrick et Yaëlle.

tobias-weinhold-521143-unsplash.jpg

Nous atterrirons ensuite à Kloten le 10 mai, où nous foncerons acheter notre petit Ovosport au Kiosk et bénéficierons du demi-tarif que Jérémie vient de se commander par internet, pour rentrer à Bulle. Voilà, tu sais tout ! :-)

Et pour finir en beauté, je te propose de visionner l'hymne national de la Nouvelle-Zélande : God defend New-Zealand. La première partie est en maori, la deuxième en anglais, et à chaque fois que je l'écoute, j'en ai la chair de poule ! (Certainement parce que la plupart de ces paysages, je les ai vus maintenant de mes propres yeux, mais je crois que ce sont surtout les paroles qui me prennent aux tripes !)

Sur ce, je te souhaite une excellente journée et te laisse encore quelques impressions de notre séjour ici sous forme de photos :

PS : A part ça, si tu es intéressé(e) à lire les deux résumés de livres en anglais que j’ai fait durant l’école, je me ferais un plaisir de te les envoyer ! Il s’agit des livres :

 "How to really love your child" de Dr. Ross Campbell et

"What your husband isn’t telling you” de David Murrow

- des livres qui valent de l'or !

 

Et toi, ton couple ?

Cet article se différencie des autres, parce que je vais te demander de participer à mon travail de recherche, si tu le veux bien, et si tu es en couple.

sabina-ciesielska-325335-unsplash.jpg

 

Voici le comment du pourquoi :

 

La raison principale qui nous a amenés ici en Nouvelle-Zélande, c’était de se former dans le domaine du couple. On sent les deux qu’on a un rôle à jouer dans ce domaine, et on en a marre de voir le taux de séparations et de divorces monter en flèche. Un constat exprimé par plusieurs thérapeutes, c’est qu’en général, les couples arrivent pour se faire aider quand c’est déjà trop tard. Notre désir, avec Jérémie, c’est de trouver des pistes concrètes pour que les couples arrivent à s’aider eux-mêmes (ou avec des coups de pouce extérieurs) avant que ça clapote. La vie à deux peut être le plus grand facteur de bonheur sur Terre - nous en faisons l’expérience au quotidien. Voici donc le cœur de notre motivation : se battre pour les couples !

andrew-neel-199490-unsplash.jpg

 

C’est ainsi que nos pas nous ont amenés ici, à YWAM (Youth With A Mission –organisation chrétienne comme son nom l’indique), où nous suivons des cours matin et après-midi, 5 jours sur 7, sur tout ce qui concerne le couple et la famille. Les enfants sont pris en charge durant ces temps dans une crèche, pour Marcel et Sophie, et dans une classe de « homeschool » pour Jeanne. Il s’agit d’une vie d’étudiants bien remplie, surtout du fait que nous sommes environ 70 personnes sur la base et qu’il nous faut cuisiner, entretenir les lieux, etc. pour toute cette troupe. Nous avons également des travaux scolaires à rendre, et j’ai choisi de formuler ma question de recherche, pour le gros travail final, de la façon suivante : « Comment rendre une bonne vie de couple encore meilleure ? » (ça sonne mieux en anglais : « HOW TO MAKE A GOOD MARRIAGE EVEN BETTER ? ») L’inspiration m’est venue d’un panneau dans la rue :

IMG_20180112_220724_472.jpg

 

 Chaque histoire d’amour est différente. Chaque couple a son propre « dialecte » et des expressions d’amour différentes. Un jour, une amie m’a raconté qu’avec son mari, le premier qui arrive à la salle de bain le soir, prépare déjà la brosse à dents de l’autre. J’ai trouvé ça tellement adorable, que j’avais envie de partir à la chasse au trésor des gestes d’amour que des couples autour de moi se faisaient.

Le but serait de pouvoir puiser dans ces richesses afin de s’inspirer les uns les autres – fixant notre attention sur ce qui embellit la vie plutôt que sur les choses qui la pourrissent.  Un peu comme lorsqu’on apprend à conduire, et qu’on nous dit que le véhicule se dirige là où l’on regarde, je crois que le même principe s’applique à la vie à deux : plus on se concentre sur ce qui va bien, sur ce qui nous unit et sur ce qu’on désire vivre au plus profond de nous-mêmes, plus notre couple se dirigera dans cette direction !

lotte-meijer-142578-unsplash.jpg

 

Voici donc ma question à toi, cher lecteur, chère lectrice : « Et toi, ton couple ? » Autrement dit : serais-tu d’accord de me livrer les pépites d’or qui font la beauté de votre relation ? (Mariés ou non, aucune importance !)

De préférence, ces pépites d’or ressembleraient à des choses très précises, spécifiques, et non pas à des grandes généralités, du type « une bonne communication ».

Pour te mettre en appétit, je t’offre la liste qu'on a dressée pour notre couple. Elle est assez fournie, parce qu'on a pris beaucoup de temps pour « décortiquer notre bonheur ». (Mais si tu voudras m’en livrer qu’une seule, de vos pépites d’or, je saurai en apprécier la valeur !)

Je tiens à préciser que cette liste pourra donner l’impression qu’on est un couple en parfaite harmonie en tout temps. Ce n’est évidemment pas le cas ! Tu auras certainement la même impression en dressant le tableau de votre couple. Mais POUR UNE FOIS, j’ai envie qu’on fasse pencher la balance radicalement dans le POSITIF, qu’on s’attarde uniquement sur ce qui va BIEN et qu’on le fasse avec EXTRAVAGANCE ! Alors tant pis si ça paraît déséquilibré – tu verras, des fois c’est pas plus mal, de regarder la vie (ou son couple) avec des lunettes roses !

IMG_20180225_193408_596(1).jpg

 

Voici donc nos petites spécialités rien qu’à nous (mais on les partage volontiers) :

 

-       Quand Jérémie conduit, je lui caresse le lobe de l’oreille (le droite en Suisse, le gauche, ici en Nouvelle-Zélande :-) )

-       Le dimanche soir, avant de faire nos agendas pour les jours à venir, on se demande : « Quel était le meilleur moment de ta semaine ? » et « Quel était le pire moment de ta semaine ? »

- De temps en temps, on se fait une soirée "cocktails - beamer - YouTube", où on choisit à tour de rôles nos chansons préférées ! Mieux qu'un vrai concert, car on peut être en petite tenue, on ne se fait pas asperger de bière et on a les chants "à la carte" !

-       Quand on a fait l’amour, le lendemain matin, le 1er qui y pense dit à l’autre avec un petit sourire : « On a fait l’amour, hier soir… » Juste histoire de commencer la journée en se rappelant ce beau moment d’intimité…

element5-digital-538866-unsplash.jpg

-       On adore s’embêter ! ça peut prendre mille et une formes : se gicler de la crème solaire quand l’autre ne s’y attend pas, se « coincer » accidentellement le doigt sous le bras de l’autre et le chatouiller, se faire croire un truc débile en restant sérieux (et bien sûr, se régaler quand on peut dire : « j’t’ai eu(e) ! »), etc.

- On est sur un pied d'égalité en terme de tâches de ménage - lorsque Jérémie plie la lessive, il ne le fait pas pour "m'aider", mais parce qu'il vit tout autant que moi dans la maison dans laquelle on habite ! ça ne nous empêche pas de nous remercier à chaque fois pour les petits gestes du quotidien ! (Je suis infiniment reconnaissante à ma belle-maman d'avoir élevé ses garçons de cette façon-là, et j'ai bien l'intention de faire de même avec Marcel !)

-       Quand on trouve quelqu’un beau, on se le dit ! Par exemple : « Wow… ce pédiatre Marc, à Wannaka ! (Oui oui, ici, tout le monde se présente directement avec son prénom.) Si j’habitais la région, je crois que je sauterais de joie à chaque fois qu’un de mes enfants tomberait malade ! » :-)  Ou encore la fois où Jérémie a fini par acheter 4 choses différentes à la pharmacie, alors qu’il nous fallait simplement de l’Algifor : « Je lui aurais acheté N’IMPORTE QUOI à cette pharmacienne… »

priscilla-du-preez-361813-unsplash.jpg

-       Nous n’avons pas de télé : ça peut paraître débile comme « geste d’amour », mais je sais que ça fait une énorme différence dans notre relation. Le soir, quand les enfants sont au lit, notre attention se tourne automatiquement l’un envers l’autre – plutôt que vers l’écran. (Bon, on se prend aussi des longs moments sur nos téléphones respectifs et on aime bien Netflix – mais pas chaque soir !)

-       La nuit, si je n’arrive pas à dormir (ou à me rendormir), il me suffit de glisser ma main sous le bras de Jérémie, et instantanément, son calme déteint sur moi.

-       On parle positivement de l’autre autour de nous !

- On a adopté la politique "zéro secret". Il peut aller sur mon natel, sur mes mails, sur mon compte facebook, et vice-versa. On a rien à cacher, de toute façon !

-       Après un conflit, on est conscients que les 2 ont un rôle de responsabilité à prendre : l’un qui fait un pas dans la direction de l’autre (qui tend une perche pour se réconcilier), et l’autre qui doit l'accepter ! Souvent, ça prend la forme d’une petite blague lancée à l’autre, ou d’un simple « excuse-moi d’avoir pété un plomb... ». L’autre alors répond en souriant, ou en demandant pardon à son tour. (Généralement, c’est Jérémie qui prend le 1er rôle chez nous – et moi le 2e… mais j'y travaille, pour prendre le 1er rôle plus souvent !)

ricardo-gomez-angel-298363-unsplash.jpg

-       On essaie de pratiquer le « câlin invisible » : à chaque fois que l’on se retient de faire une remarque piquante, ou blessante, c’est comme si on faisait un câlin invisible à son partenaire. Par exemple, quand je vois qu’il se ronge (à nouveau) les ongles, au lieu de m’énerver, je tourne la tête, je pense à autre chose, et je me félicite de mon silence. A l’inverse, quand je sais très bien que j’ai dépassé les bornes en lui faisant des reproches rien à voir (quand je suis stressée, par ex.), je vois dans son regard qu’il me dit : « qu’est-ce que t’es chiante.. mais j’t’aime ! »

-       Jérémie me complimente littéralement du matin au soir sur mon apparence (je me demande des fois comment il fait – ou s’il a vraiment les yeux en face des trous) et me dit des « je t’aime » à longueur de journée. Rien de tel pour booster ma confiance en moi - et en lui !

- une pépite d'or que j'ai entendu une fois d'une miss, c'est qu'elle se note dans l'agenda quand c'est le jour "pour faire l'amour", sachant que son homme avait besoin de sexe au moins tous les trois jours. Son amie l'a alors interrogée pour savoir si elle le faisait par sacrifice, ou si elle y trouvait son compte aussi. Sa réponse m'a trop fait sourire : "Oh, tu sais, c'est un peu comme manger des légumes ! Tu sais que ça te fait du bien, alors tu réfléchis pas trop..." Pour ma part (je ne suis pas au stade de l'agenda ;-) ), je rajouterais que l'appétit vient définitivement en mangeant !

-       Last but not least : on a choisi, en se mariant, de rester ensemble pour la vie. On ne se laisse aucune autre option – aucune arrière-porte ouverte. Cela a trois conséquences concrètes (mis à part le fait qu’on reste ensemble, évidemment ;-) ) : 1. On ne fait pas de blagues sur le divorce ou sur l'infidélité. 2. On sait que quoiqu’il arrive, il faudra régler les problèmes au fur et à mesure. Et 3 : la compassion. Je me dis : « Le pauvre, il est coincé avec moi pour le restant de ses jours. Je vais vraiment tout faire ce qui est en mon pouvoir pour ne pas lui rendre la vie trop dure ! » ;-)

brooke-cagle-170102-unsplash.jpg

 

A ton tour de jouer, si tu le veux bien : prends-toi quelques jours pour réfléchir à ce qui fait la beauté de votre relation. Si possible, parles-en à ton conjoint, et partez ensemble à la recherche de vos petites "spécialités" ! Et si vous avez de la peine à trouver des éléments, n’hésitez pas de vous rappeler comment c’était au début de votre amour. Peut-être qu’au travers de cette récolte de souvenirs, vous aurez envie de reprendre certaines des anciennes habitudes que vous avez abandonnées au fil du temps ?

 

Le top pour moi serait de recevoir avant le 15 mars 2018 tes pépites d’or (entre une et dix par couple) accompagnée d’une photo de vous deux. Si tu préfères l’option « anonyme » et sans photo, il n’y a pas de problème non-plus. Il suffit de le préciser. Je pense publier mon travail de recherche (en anglais) sur mon blog fin avril. Juste que tu saches à quoi servira la photo.

 

Merci d’avance pour ta collaboration !

 

Mon adresse e-mail : salome.valiton@gmail.com

 

J’espère que tu auras autant de plaisir que moi, à partir à la chasse au trésor dans ton couple !

n-120570-unsplash.jpg